Vous avez aimé cet article? Merci de le partager et d'en faire profiter à d'autres.
Temps de lecture : 3 minutes

Objectif: devenir la première marque africaine de chaussures de sport

Navalayo Osembo et Weldon Kennedy, les co-fondateurs d’Enda

Enda, une entreprise kenyane pionnière dans le domaine des vêtements de sport, s’apprête à devenir l’une des principales marques africaines de chaussures de course. La société est parvenue à lever un million de dollars en financement de série A pour les start-ups auprès de Talanton, une société américaine de capital-risque. Une levée de fonds qui permettra d’étendre la marque à l’échelle mondiale en renforçant ses efforts de développement et de distribution.

Célèbre pour ses coureurs de fond couronnés de succès, il fallait bien que le Kenya développe sa marque de chaussures de course fabriquées localement. Enda, qui signifie « Allez ! » en swahili, se dote ainsi des moyens pour être la première marque africaine à faire la concurrence aux grandes marques de chaussures.  

Première entreprise d’athlétisme du Kenya et d’Afrique de l’Est à obtenir un financement de démarrage pour son expansion, Enda rejoint d’autres start-ups dans les technologies financières, de l’agriculture et des transports qui ont traditionnellement attiré des investisseurs en capital-risque du monde entier. L’entreprise cherche maintenant à produire des chaussures pour les distances quotidiennes et une autre série pour les distances courtes en utilisant des matériaux d’origine locale.

La marque est encore largement inconnue de la plupart des Kenyans eux-mêmes. Mais Enda emploie actuellement plus de 100 personnes sur sa ligne de production à Kilifi, une ville côtière du pays. Elle a également utilisé la capacité de production d’un fabricant local de chaussures qui produisait à l’origine des chaussures économiques en caoutchouc.

Enda a été fondée en 2016 par son PDG actuel, Navalayo Osembo et Weldon Kennedy, un militant social, passionné de chaussures de course. Compte tenu de la popularité de la course à pied parmi de nombreux Kenyans, en particulier ceux de la vallée du Rift, Osembo a vu une lacune sur le marché national de la chaussure et a cherché à y remédier. 

Leur première série de chaussures Enda, les Iten, lancées en 2017, porte le nom d’une célèbre ville de la vallée du Rift, principalement occupée par la communauté Kalenjin et a produit certains des meilleurs coureurs du monde. La communauté compte la plus grande part d’athlètes de fond du Kenya. La chaussure Iten a été développée grâce à des efforts de financement participatif, qui ont attiré plus de 1 000 contributeurs. Ils ont réussi à lever plus de 120 000 USD sur un objectif initial de 75 000 USD grâce à la plateforme de financement participatif Kickstarter.

En 2019, le Lapatet, leur deuxième série, a été développé après 18 mois de recherche et de tests. Lapatet est un nom Kalenjin qui signifie « courir ». Chaque série de chaussures est conçue de manière unique pour incorporer un aspect du Kenya ou des communautés locales, telles que des modèles de vêtements locaux (kitenge et kikoys) et des couleurs (le drapeau kenyan est rouge, noir, blanc et vert).

À la mi-2021, l’entreprise s’est associée à une entreprise locale de fabrication de bière pour produire une marque de baskets de course qui séduirait le grand public, soutiendrait les entreprises locales et rendrait hommage aux athlètes kényans de l’équipe olympique du Kenya qui avaient brillé aux Jeux Olympiques de Tokyo.

Enda cherche à se développer sur une cible marketing s’étendant au-delà des athlètes d’élite qui ornent les pistes d’entraînement au Kenya. L’espace de course récréative s’est considérablement développé dans ce pays et dans le monde. En effet, les statistiques de RunRepeat indiquent que la course à pied a connu une popularité mondiale croissante au cours de la dernière décennie. Au cours des deux dernières années, avec les restrictions de mouvement dus à la pandémie de COVID-19, la course à pied a été l’une des plus grandes tendances pour la remise en forme en 2021, car de nombreux nouveaux coureurs ont battu le pavé pour la première fois pour soulager le stress. Ce qui place les chaussures de course d’Enda dans une position privilégiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.